Le tilleul blessé

Aux abords de mon village, il y a une forêt. Dans cette forêt se trouve une petite chapelle isolée. Près de cette chapelle se dresse un tilleul plusieurs fois centenaire.

En le voyant, on peut facilement l’imaginer, droit, fier.

Un beau jour, ce bel arbre prit feu. Ce ne fut pas malveillant. Juste la foudre qui s’est abattu sur le sommet le plus proche.

Cet éclair le mutila. Il lui ouvrit le tronc et tout le bois dur qui formait son cœur se consuma. Si bien qu’il ne reste aujourd’hui que les contours de ce tronc. Cette fine couche d’écorce qui permet à la vie de circuler du sol jusqu’aux feuilles.

Tilleul tricentenaire blessé par la foudre.